Accueil Les Fermes Urbaines de Permaculture À Valenciennes, une ferme urbaine crée de l’emploi dans un quartier défavorisé

À Valenciennes, une ferme urbaine crée de l’emploi dans un quartier défavorisé

Un reportage télé de France2 intitulé “une ferme au cœur de la ville” démontre en quoi l’agriculture urbaine peut générer une nouvelle économie vertueuse…

francetvinfo.fr – Ce week-end était la 15e édition des Rendez-vous aux jardins. À cette occasion, France 2 s’intéresse à un jardin potager, une ferme urbaine au milieu d’un quartier classé en zone prioritaire à Valenciennes (Nord). L’objectif : permettre aux habitants de mieux se nourrir.

À Valenciennes (Nord), il y a d’un côté les vestiges de la mine de charbon, de l’autre une autoroute, et au milieu : un jardin collectif qui est en train d’apparaître à la place d’une ancienne friche. Ici, une association apprend aux habitants du quartier les techniques du jardinage pour que ce lieu devienne le leur. Le lieu n’a pas été choisi au hasard : le taux de chômage est important. Certains habitants n’ont plus les moyens de se nourrir correctement. Le but, c’est d’abord d’associer tous les riverains au choix des fruits et légumes.

“Un accès à une alimentation saine”

“L’objectif, c’est d’amener dans un quartier où les gens n’ont pas forcément accès à une alimentation biologique, un accès à une alimentation saine”, explique Guillaume Colson, cofondateur de l’association “Les cols verts”. Pour que les habitants puissent se régaler, la ferme s’étendra sur 9 000 mètres carrés. Dans quelques mois, il y aura encore six serres comme celle-ci, un verger et un poulailler. Pour mener à bien tous ces projets, trois habitants du quartier ont été embauchés par l’association en contrat d’insertion. Ce travail est pour eux une nouvelle vie. Le projet est financé par le ministère de l’Agriculture et des Fondations d’entreprises.

Lien vers le replay du reportage télé de France 2 sur Valenciennes, “Une ferme au coeur de la ville”, en LIEN ICI.

La co-création de Micro-Fermes urbaines de cocagne pour favoriser l’insertion des populations fragiles constitue l’action 20 sur l’Agenda 21 de l’Autonomie Alimentaire des Villes à l’Horizon 2020.

On en parle au sein du groupe Facebook Fermes urbaine en Permaculture.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *