Présentation

 

Comment tendre vers l’autonomie alimentaire des villes à l’horizon 2020?

Cette vaste question demande des réponses multiples que nous proposons dans cet agenda 21. Celles-ci ont été trouvées grâce à nos travaux d’observation, de recherche et d’expérimentation dans le domaine de l’agriculture urbaine 3.0 en mode open-source, mais aussi elles sont alimentées par de nombreux groupes de pionniers volontaires œuvrant dans plus de 1200 villes au sein d’une trentaine de pays. Que chacun soit remercié avec gratitude pour sa contribution bénévole à l’œuvre collective.

La vision que nous vous partageons est représentée par un schéma en forme de roue solaire découpée en 4 champs d’activités. Cette roue s’organise à partir d’une action centrale permanente qui est le travail sur soi, car l’autonomie alimentaire est d’abord la résultante d’une autonomie intérieure. C’est notre état de conscience qui dessine nos territoires, pour reprendre une pensée de Sabine. Notre civilisation dite moderne tourne à l’envers, nous la remettons à l’endroit grâce à l’intelligence collective et à la participation citoyenne.

Pour toutes les personnes à titre individuel ou collectif, qui désirent expérimenter la formidable transition vers ce Nouveau Monde éthique et solidaire, voici donc une proposition de Feuille de route pour 2020 intitulée :

“Agenda 21 de l’Autonomie Alimentaire des Villes”

Vous y reconnaîtrez facilement les différents types d’actions communément pratiquées aujourd’hui au sein des collectifs de transition, comme on a pu le voir dans DEMAIN, le Film de Cyril Dion et Mélanie Laurent, ainsi que dans le Film “Qu’est-ce qu’on attend ?” de Marie-Monique Robin et bien d’autres encore.

Les 21 actions de cette feuille de route font l’objet de fiches didactiques illustrées qui sont mises en ligne au fur et à mesure de leur rédaction. Chacun peut les télécharger librement de manière entièrement gratuite car tout est co-créé en mode open-source, il s’agit d’un partage. (Cette action en cours de réalisation)

Les quatre grands champs d’activité sont :

– Participation citoyenne à l’agriculture urbaine 3.0 en mode open source : ON PLANTE,

– Éducation populaire et apprentissage des enfants au jardinage en permaculture : ON ARROSE,

– Coopérations solidaires et dynamisation de l’économie locale par les circuits courts : ON PARTAGE,

– Recyclage des déchets ménagers, compostage, réinsertion et régénération urbaine : ON RECYCLE.

L’action centrale est :

Le travail sur soi pour apprendre à être autonome et collaboratif : ON PREND SOIN DE SOI

Les 1 + 20 actions proposées sont :

ON PREND SOIN DE SOI

1 – Apprendre à être autonome et collaboratif.

ON PLANTE

2 – Fabrication de bacs de nourriture à partager ;

3 – Co-création d’une pépinière participative citoyenne ;

4 – Réalisation d’un circuit comestible pédagogique ;

5 – Participation à l’opération « chaque œuf compte » ;

6 – Végétalisation urbaine comestible, rue par rue.

ON ARROSE

7 – Constitution d’une grainothèque à vie, avec Graines de Troc ;

8 – Participation aux ateliers semis et boutures ;

9 – Co-création de jardins pédagogiques ;

10 – Participation aux ateliers soins du sol et soins des plantes ;

11 – Participation aux cours d’initiation à la permaculture.

ON PARTAGE

12 – Co-animation d’ateliers de zonage des circuits courts ;

13 – Participation aux ateliers de cuisine alternative ;

14 – Co-création de supermarchés coopératifs et participatifs ;

15 – Participation et soutien aux AMAP;

16 – Reconquête maraîchère péri-urbaine avec “Terre de Liens”.

ON RECYCLE

17 – Co-création de placettes de compostage de proximité ;

18 – Participation ateliers « Famille presque zéro déchets » ;

19 – Participation cargobykes, recycleries et Fab Lab ;

20 – Soutien participatif aux micro-fermes de cocagne ;

21 – Participation à la co-création de forêts comestibles.