Accueil L’agriculture urbaine 3.0 Dans le Pas-de-Calais, “Saint-Omer instaure un permis de végétaliser” !

Dans le Pas-de-Calais, “Saint-Omer instaure un permis de végétaliser” !

L’ouverture de l’espace public à l’agriculture urbaine gagne du terrain. En officialisant le permis de végétaliser dans sa commune, le conseil municipal de Saint-Omer reconnait les bienfaits de cultiver des fruits et légumes en ville dans l’entraide et le partage. On parle à présent de cette démarche participative citoyenne comme une “expérience communautaire d’innovation sociale”.

bulletindescommunes.net – La commune de Saint-Omer a décidé d’instaurer un permis de végétaliser l’espace public. Cette initiative surprenante s’inscrit en fait dans une démarche de développement durable.

La ville de Saint-Omer a, en effet, fait le choix d’investir pleinement dans différentes actions en faveur de l’amélioration du cadre de vie et de la protection de l’environnement. On connaissait le permis de conduire, le permis de chasse ou encore le permis de pêche, Saint-Omer vient donc d’instaurer le permis de végétaliser ; c’est-à-dire le droit de planter et cultiver sur le domaine public et sous certaines conditions. Il s’agit pour la commune de Saint-Omer d’encadrer le mouvement « les Incroyables comestibles » mené par le mouvement « Nuit debout » qui a commencé à coloniser le quai des Salines.

« Les incroyables comestibles » est une expérience communautaire d’innovation sociale qui consiste à en une mise à disposition gratuite, dans de petits potagers disséminés dans les villes et les campagnes, de légumes cultivés par les volontaires participant à ce mouvement. L’autonomie alimentaire face aux contraintes économiques, dans un esprit fraternel et de coopération, est au cœur de la réflexion et de l’action des «Incroyables comestibles» avec une volonté également de valoriser les espaces cultivables inutilisés pour le bien commun.

La ville de Saint-Omer a donc décidé d’accompagner cette démarche citoyenne en proposant des «autorisations provisoires» afin de permettre à la population de cultiver et récolter des fruits et légumes en ville. Confrontée à cette innovation citoyenne, Saint-Omer a voulu encadrer cet engagement collectif en favorisant l’implication des habitants dans leur cadre de vie. Une autorisation provisoire, sous forme de permis, peut donc être retirée en mairie. Une charte réglementaire de douze articles a été rédigée pour bien délimiter le périmètre de cette nouvelle action ; de même, une fiche technique a été élaborée pour aider et conseiller les jardiniers.

Source – Le Bulletin des Communes.

On en parle aussi à la radio sur Delta FM…

Le « permis de végétaliser  » adopté !

deltafm.fr – À Saint-Omer, dans le Pas-de-Calais, vous pouvez désormais jardiner dans la rue. Les élus ont adopté officiellement le « permis de végétaliser ». Tous les habitants qui le souhaitent peuvent donc prendre en charge des espaces publics : trottoirs, places, parkings… pour y planter fleurs et arbustes ou aménager un potager… Il faut bien sûr demander l’autorisation à la Ville et signer une charte et la gestion de ces espaces se fait notamment à travers les conseils de quartier.

Lien pour écouter le témoignage au micro de Delta FM en ligne, EN LIEN ICI.

L’expérience est déjà menée dans certaines rues et selon Chantal Ritaine, adjointe au cadre de vie et au développement durable à Saint-Omer, tout le monde trouve un intérêt dans cette démarche.

Suivez l’actualité de ce projet sur la page Facebook EN LIEN LÀ.

Le Bulletin des Communes se présente comme l’organe officiel des élus. Il est bon de pouvoir lire cette affirmation : “L’autonomie alimentaire face aux contraintes économiques, dans un esprit fraternel et de coopération”. Assurément, les lignes bougent. Qu’en dites-vous ?

On en parle au sein du groupe Facebook Autonomie Alimentaire 2020.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *