Accueil La Permathérapie La permathérapie en camps de réfugiés pour se reconstruire

La permathérapie en camps de réfugiés pour se reconstruire

Quand on n’a plus rien, il reste la terre, le partage… et la permaculture qui peut aussi être mise en œuvre dans un but thérapeutique.

Le jardin pédagogique à vocation thérapeutique pour permettre aux réfugiés de se reconstruire au camp Kyaka 2 en Ouganda est opérationnel grâce au travail assidu et volontaire de notre ami Clovis Ntafakabiri, enseignant bénévole en permaculture extrême sur terrains défavorisés.
 
Clovis a proposé aux familles de réfugiés d’expérimenter le design en forme de mandala à 8 pétales, “le Jardin des Cosmos”, co-conçu avec Sabine Becker, permathérapeute, au sein d’un programme pilote de permathérapie au centre pénitentiaire de Béziers avec huit détenus volontaires. Le design a été mis au point préalablement au cours d’une journée de travail dans le Gard avec l’équipe des agriculteurs urbains “Autosuffisance Alimentaire – Cévennes et Alès” qu’il est possible de rejoindre au sein du groupe Facebook EN LIEN ICI.
 
L’avantage du Jardin des Cosmos est qu’il est possible de déployer plusieurs personnes autour des huit pétales pour apprendre à cultiver ensemble en permaculture dans le cadre d’un programme thérapeutique de jardinage avec des personnes en situation de reconstruction de soi en milieu carcéral ou hospitalier, ou bien encore en camp de réfugiés comme à Kyaka 2, en Ouganda. Le centre de la fleur est le point de rencontre, de réunification, de dialogue, d’écoute et d’échange entre tous. On peut savourer ensemble la satisfaction du travail accompli en permathérapie qui consiste à prendre soin de Soi, de l’Autre et de la Terre. On voit l’effet produit sur la photo envoyée par Clovis où les jardiniers du partage sont heureux d’unir leurs énergies et leurs forces après une journée bien remplie à mettre les mains dans la terre.
La cagnotte d’aide au programme au sein du camp Kyaka 2 a atteint 310 € sur les 600 € recherchés, ayant permis l’achat d’un vidéo-projecteur d’occasion pour les enseignements en salle de cours aménagée par Clovis, merci aux donateurs. C’est peu cette somme, mais en même temps c’est si important pour le moral des équipes au sein du camp de savoir qu’elles ne sont pas totalement abandonnées après avoir tout perdu. Chaque petit don de 5 ou 10 € est une énergie d’espoir magnifique qui fructifie au sein de ce projet solidaire. Pensez à partager l’annonce dans vos groupes favoris si vous voulez aider ce chantier qui se déploie sans aucune subvention, de manière entièrement bénévole.
 
Pour soutenir ce programme pilote de permathérapie en camp de réfugiés en Ouganda, vous pouvez faire un micro-don en ligne ici, l’action continue sur la page de collecte ICI.
 
Rejoignez la page Refugees Permaculture Team Network, ICI.
 

Rejoignez le groupe Facebook Autonomie Alimentaire Ouganda, EN LIEN ICI.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *