Accueil L’autonomie alimentaire des villes pour 2020 La MEL, première métropole agricole de France

La MEL, première métropole agricole de France

Pour améliorer sa sécurité alimentaire, la Métropole de Lille met en culture 35 ha de surfaces agricoles, en BIO !

lillemetropole.fr – Inaugurée le 7 septembre, la zone maraîchère et horticole de Wavrin illustre le soutien de la Métropole Européenne de Lille, la MEL, au développement d’une agriculture de proximité et soucieuse de l’environnement. Ce dimanche 10 septembre, les agriculteurs porteurs du projet ont ouvert leurs portes ouvertes et ont proposé de découvrir le site et d’acheter sur place.

Inaugurée le 7 septembre en présence de Damien Castelain, président de la MEL, la zone maraîchère et horticole de Wavrin accueille 7 exploitants – maraîchers, horticulteurs, pépiniéristes – sur 35 hectares. Financé par la Métropole Européenne de Lille, la Région Hauts-de-France et l’Agence de l’eau Artois-Picardie, le projet marque la volonté forte de la MEL de soutenir le développement d’une agriculture de proximité, durable et respectueuse de l’environnement. La zone permet notamment de faciliter l’accès au foncier agricole aux porteurs de projet, en leur permettant de s’installer et d’exploiter une parcelle entre 2,5 et 6 hectares.

Elle leur offre aussi un accompagnement à l’installation, par le biais de formations et en favorisant la coopération et la mise en place d’actions communes (mutualisation de matériel, échanges d’expériences…). Dans la logique d’une installation collective, un bâtiment agricole y a été construit afin de leur permettre de conditionner et stocker leurs récoltes et leurs matériels.

« Valoriser les pratiques agricoles durables, restructurer l’offre de produits locaux, rapprocher l’urbain et le rural, définir une stratégie foncière…c’est la nouvelle politique de la MEL, qui s’est engagée dans un projet alimentaire territorial avec des projets comme cette zone maraichère et horticole de Wavrin qui donne la possibilité à de jeunes agriculteurs en reconversion de se lancer, ou encore comme notre nouveau site d’excellence Euralimentaire dédié aux produits frais, locaux et à leur logistique. » déclare Damien Castelain, Président de la Métropole Européenne de Lille.

Le plus ? Tous les porteurs de projet ont souhaité être en agriculture biologique.

Source

Repères :
– 35 ha de surface mise en culture, en bio ;
– 7 exploitants ;
– Taille des exploitations : 2,5 à 6 ha ;
– 1 hangar agricole de 1 300 m².

Du côté de la MEL, ce projet (3 millions d’euros de budget) répond à une stratégie globale de développer une nouvelle stratégie agricole et alimentaire locale. Elle compte développer ce modèle dans d’autres communes.

Rejoignez le groupe Facebook Autonomie Alimentaire Hauts-de-France

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *