Accueil La Permathérapie PERMATHERAPIE – « La douceur est source de prolifération de la vie

PERMATHERAPIE – « La douceur est source de prolifération de la vie

Billet n°7 – La vertu de la douceur –

Dans les deux précédents billets, nous avons vu que la volonté, la persévérance et la douceur marchaient de concert.

La vertu de la douceur est agissante pour moi, mais aussi pour les autres, alors que la volonté et la persévérance me concernent essentiellement.

Dans la roue des vertus, la douceur est située à gauche de la volonté, elle-même située à la base du schéma de l’ordonnancement harmonieux proposé.

Elle amorce les trois suivantes situées sur la gauche qui, comme nous l’avons vu dans le deuxième billet, servent les relations à l’autre.

LA DOUCEUR EST MA PORTE D’ENTRÉE VERS CE QUI EST EXTÉRIEUR A MOI

La douceur est donc la première qui commence à avoir un impact sur l’autre, elle est donc ma porte d’entrée vers mon extérieur, c’est-à-dire vers tout ce qui m’entoure de visible ou d’invisible.
Je décide d’y entrer avec douceur ou pas.
Si j’y entre avec douceur, j’aurai d’avantage d’attention, de vigilance, d’acuité. Je serai donc d’avantage en symbiose avec tout ce qui m’entoure.

Lorsque je rencontrerai une personne, je serai plus à son écoute et donc moins réactive.

Lorsque je rencontrerai une plante, un arbre, un animal, si la douceur m’habite, je palperai mieux ce qu’ils ont à me dire et mon émanation aura aussi un impact sur eux.

C’est à expérimenter simplement.

JE DOIS DÉJÀ POSSÉDER LA DOUCEUR EN MOI AVANT DE PASSER CETTE PORTE

Et là, je vais découvrir que lorsque je possède la douceur en moi, la volonté et la persévérance deviennent plus aisées à pratiquer.

La douceur me conduit à la bienveillance pour moi-même.

L’amour pour soi est la base du redressement, de la confiance en soi, et donc permet à l’être créateur que nous sommes, de créer autour de soi, à partir de soi, l’harmonie.

Celle-ci se manifestera dans les objectifs que je poursuis et les actes que je produis.

Cela concerne mes gestes, mes mouvements, mon hygiène de vie.

Cela concerne aussi la musique que j’écoute, les sports que je pratique, les films que je regarde, les livres que je lis, les personnes et lieux que je fréquente.

Y a-t-il douceur autour de moi en ce moment, et donc en moi ?

La douceur se marie avec la bienveillance, la gentillesse, le respect, la fluidité, la délicatesse.
La douceur rassemble, réunit, protège, sécurise.

Elle amène la patience et permet la persévérance.

La douceur accepte la lenteur, la maturation, le vieillissement.

Elle amène la tempérance dans les forces d’actions et de volonté, me permettant de discerner entre le vouloir vertueux et celui dévastateur.

Sans douceur, je heurte, blesse, fait mal, provoquant le rejet, la fuite, la séparation.

Qu’est ce qui m’éloigne de la douceur pour moi et en conséquence pour les autres ?

La croyance selon laquelle elle est marque de faiblesse, de manque de maturité, d’inefficacité.

Ce qui m’éloigne de la douceur; c’est l’impatience, la déconnexion, la force de l’habitude, l’acceptation de baigner dans une culture toujours plus violente, la violence en soi issue d’habitudes et de croyances erronées transmises de générations en générations.

Le manque de remises en question et donc d’ouverture.

L’ignorance, l’endormissement.

LA DOUCEUR EST FONDAMENTALE DANS LE RESPECT DE LA VIE SOUS TOUTES SES FORMES.

L’observation de la nature, en conscience me montre où se place la douceur. Par exemple? il y a une extrême douceur lorsque les abeilles butinent le pollen. Cet effleurement est source de prolifération de la vie.

Je vous propose d’expérimenter la douceur en vous et d’observer la nature de la pollinisation que cela créera autour de vous.

Sabine Becker

23 avril 2016


Crédit photos : Christian Souffron – La délicatesse des petites mains qui plantent tout en douceur les pommes de terre dans la marelle en “lasagnes” (1).
(1)   Expérience réalisée en avril 2016 sur une terrasse avec des enfants. Pour plus d’informations sur la marelle nourricière cliquez sur le lien ici .

Ce billet vous a plu, vous aide dans votre cheminement, vous aimez l’open source? Nous vous invitons à nous soutenir en faisant un don à l’association « Les Cercles vertueux – Prendre soin de Soi de l’autre et de la Terre ». Merci.


Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *