Accueil La Permathérapie PERMATHERAPIE – « Le partage et la transparence peuvent nous conduire vers un changement complet de civilisation »

PERMATHERAPIE – « Le partage et la transparence peuvent nous conduire vers un changement complet de civilisation »

Billet n°8 – La vertu de la transparence –

Après avoir présenté les vertus du partage, de la volonté, de la persévérance, puis de la douceur, abordons maintenant celle de la transparence.

Dans l’ordonnancement harmonieux, elle se situe du côté des vertus qui servent la relation à l’autre.

Comme pour les autres vertus, j’en ai l’entière responsabilité.

Je suis ou ne suis pas transparente.

LA TRANSPARENCE EST EXIGENCE DE VÉRITÉ VIS A VIS DE SOI-MÊME ET VIS A VIS D’AUTRUI

La transparence a pour conséquence de ne plus mentir, de ne plus dénier, et surtout de me respecter. Elle va m’aider en cela, à vivre la vertu de l’intégrité.

Elle est une vertu très puissante, transformatrice en profondeur car elle impacte tous les processus de création, de fabrication, d’exploitation, ou encore les systèmes politiques, d’organisation sociale et bien d’autres choses encore. En pratiquant la transparence, elle devient visible, donc exemplaire et communicative : rien à cacher, tout à partager, plus de conflits, que coopérations.

Elle permet de remettre les choses à l’endroit, car elle est expression de vérité.

Qu’est-ce que je veux cacher et qui m’empêche d’être transparent ?

 Il y a ce que je me cache à moi-même et ce que je cache aux autres.

Voyons d’abord ce que je veux cacher aux autres.

Les parties de moi-même que j’ai vues, que je connais bien, mais dont j’estime qu’elles ne sont pas dicibles, soit que je souhaite servir mes intérêts parce que  je crois que la manipulation d’autrui me permet d’obtenir du pouvoir sur l’autre, soit par mésestime de moi, par peur de déplaire, de ne pas être aimé, par auto-jugement personnel limitant, tenant compte de critères personnels qui sont issus, encore une fois, de croyances complètement erronées, soit auto-fabriquées, soient venant de la famille, de l’éducation, des amis, de la télé, etc…

Ce que je ne veux ou ne peux pas voir. C’est le déni.

La vie se chargera souvent, de me montrer à sa façon, ce que je ne vois pas, que je cache, que je dénie, par différents problèmes, épreuves ou maladies que je rencontrerai.

Lorsque je vis dans les mensonges conscients, volontaires, dans le but espéré et systématique de domination de l’autre, je ne me rends pas du tout compte que je me suis complètement séparé de lui.

C’est l’ignorance suprême du respect de la vie, c’est la voie la plus éloignée de la séparation d’avec qui je suis en vérité, l’oubli est total, la déformation maximale, et c’est la peur la plus profonde, celle de se croire mortel, définitivement mortel.

Alors, des stratagèmes sont mis en place, pour vivre à tout prix, rester en vie coûte que coûte.

C’est le handicap mental et d’amour le plus important qui conduit à l’expérience du désastre.

Mais comme dit « Dieu » par le stylo de Neale Donald Walsh dans son livre Conversations avec Dieu (1), il n’y a pas de bien et de mal, mais que ce qui fonctionne ou pas.

 LA TRANSPARENCE LAISSE PASSER LA LUMIÈRE DE LA VIE

Ce qu’amène la transparence

Vous l’aurez compris, à l’inverse la transparence me rapproche de l’autre, me ramène dans l’unité du vivant.

La transparence permet ma guérison et également la guérison de l’autre. Par le fait de dire mes fragilités, mes faiblesses, mes incompétences, mon ignorance, ce que je n’ai pas encore compris, me permet de les mettre en lumière, de les voir, de les accepter et de m’accepter tel que je suis. L’autre, à mon écoute,  pourra ainsi faire de même.

Si je suis capable de dire mes fragilités c’est que je les ai vues, et quand c’est vu, c’est le début de la guérison.

La transparence permet les relations sincères et amène obligatoirement la confiance, et être en confiance est extrêmement reposant.

Elle permet de gagner du temps, d’être direct, d’aller droit au but, elle permet l’efficacité.

Le mensonge ralentit, détourne, mène sur de fausses pistes et donc fait perdre du temps.

Le mensonge entraîne la suspicion, les fausses croyances, le colportage de rumeurs dévastatrices.

 LA TRANSPARENCE NOUS RASSEMBLE AU LIEU DE NOUS DIVISER

La transparence nous relie, elle nous conduit à l’unité, nous permet de voir que nous sommes tous confrontés aux mêmes types de problèmes, que derrière un masque, un rôle, une attitude, il y a un cœur sensible, un appel au secours vers plus d’ humanité. Je peux alors accueillir en moi la compassion, non pas parce que je vais souffrir pour l’autre, mais parce que je vais réaliser qu’il est dans le même bateau que moi, qu’il est confronté aux mêmes affres intérieures et cachées que moi.

Les fleurs, les végétaux, sont vrais, nus, ne portent aucun masque, ne trichent pas, ne raisonnent pas, n’inventent pas des histoires pour se faire aimer, pardonner.

Ils sont dans toute leur beauté, leur pureté, offerts sans compter.

A leur contact, en en prenant soin, en les consommant, en les partageant, j’offre à ma conscience la possibilité de s’ouvrir à la vie, à la beauté, à l’harmonie qui me sont offertes et peut-être qu’au fond de moi je réaliserai que la transparence et le partage, si elles étaient en chacun de nous, amèneraient un changement complet de civilisation.

Sabine Becker

27 avril 2016

(1) “Conversations avec Dieu” – Neale Donald Walsh, Ed Ariane
Crédit photos : web, http://wwww.esmeralda.over-blog.com/page/20 .

Ce billet vous a plu, vous aide dans votre cheminement, vous aimez l’open source? Nous vous invitons à nous soutenir en faisant un don à l’association « Les Cercles vertueux – Prendre soin de Soi de l’autre et de la Terre ». Merci.


Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *