Accueil La Permathérapie PERMATHERAPIE – « Quand Mental et Ego veulent bien faire »

PERMATHERAPIE – « Quand Mental et Ego veulent bien faire »

Billet n°17 – Entretien d’embauche de MM. Ego et Mental –

MM Mental et Ego ont répondu à une annonce d’embauche pour travailler dans une entreprise et nous assistons à leur premier entretien.

– Bonjour Messieurs, installez-vous, nous avons reçu votre candidature au poste de commandement d’un poupon et aimerions en savoir plus sur vous, pouvez-vous vous présenter ?

– Moi c’est Ego, ma spécificité lorsqu’on arrive sur Terre, est de permettre au poupon de ne pas se confondre avec un arbre, son père, son voisin, son chien, et ainsi, de ne pas retourner dans le Grand Tout avant d’avoir vécu ses propres expériences.

Je viens l’aider à s’exprimer sur cette Terre en tant qu’être individuel croyant être séparé de son Créateur. La nature dans sa grande sagesse, pour qu’il puisse le faire ainsi, l’a doté d’un outil de différenciation qui s’appelle Ego, du latin moi, je, et donc Ego je suis.

Je suis donc une énergie très utile pour qu’il ne devienne pas fou comme on dit ici sur Terre, pour a minima, avoir la conscience du moi.

– Moi je suis Mental l’acolyte d’Ego, qui lui permet de s’en sortir dans ce monde de matière.

Je suis très performant. En effet, je sais monter des usines à gaz, fabriquer des engins pour aller dans la Lune, rédiger des montagnes de papiers et de procédures et plein d’autres choses encore, la liste est infinie.

– Vous ne pensez pas tout compte fait, dans la pratique, que vous compliquez souvent la tache d’Ego ? C’est le point que je suis chargé de regarder avec vous au cours de cet entretien.

– Vous croyez ? Je sais être performant, en me nourrissant uniquement pour fonctionner, des informations reçues du passé, comme cela je ne prends aucun risque.

– Vous ne pensez pas que ceci soit un gros inconvénient, bien que M. Ego soit convaincu qu’il s’agisse là d’une qualité majeure qui le rassure ?

– Non, mon rôle est de maintenir Ego en vie, car Ego croit dur comme fer qu’il est mortel le pauvre, alors je dois le rassurer ce qui m’amène à être très, très prudent. De ce fait, je dois surveiller tout ce qui lui arrive et qui pourrait être dangereux.

– Et c’est quoi qui pourrait être dangereux ?

– C’est tout simplement ce qu’il ne connait pas déjà, qu’il n’a jamais rencontré, expérimenté.

Mais faisons ici un aparté. Heureusement que les téméraires, les révoltés, ceux qui sortent du rang, les aventuriers, ceux qui n’écoutent pas seulement leur mental et qui se disent, ce n’est pas parce que l’on ne l’a jamais fait que je ne peux pas le faire, existent pour amener le changement dans le « toujours plus comme avant ».

Revenons à M. Mental.

– Comment procédez-vous pour mettre M. Ego en sécurité ?

– Et bien, je surveille toutes les informations que je reçois avec les cinq sens qu’on nous a fournis, et je compare avec ce que je sais déjà, avec ce qui se fait, ce que les autres font, parce que si les autres le font c’est rassurant. Alors je l’entraîne dans des zones de confort pour qu’il reste tranquille. J’estime que faire comme d’habitude c’est super. Et puis vous savez, comme il a peur de mourir, je dois lui envoyer des messages pour qu’il se protège.

– Pourtant j’observe que M. Ego fait parfois triste mine ou s’excite beaucoup, et pourquoi pleure-t-il ?

– Oui, j’ai remarqué mais ça, je ne comprends pas pourquoi, car je fais tout pour le rendre heureux. J’ai même, vous allez voir, la possibilité d’imaginer son futur en faisant des suppositions, et même que parfois, ces suppositions deviennent la réalité et servent de modèle pour créer sa vie, alors vous voyez ça marche.

– Mais dites-moi, pourquoi l’entraînez-vous néanmoins dans des zones de conflits alors que vous me dites que vous faites tout pour l’entraîner dans des zones de confort.

– Et oui, c’est normal, c’est pour le défendre, pour ne pas mourir, il doit bien se protéger et se défendre contre les agressions. Vous savez, je ne suis pas le seul comme ça. Chaque autre est aussi doté de la même chose que nous, alors ils font pareil, se protéger pour garder leur zone de confort, je n’ai pas le choix, c’est comme ça.

– Bon dites-moi M. Ego, vous pensez quoi de tout ça ?

– Oh, moi vous savez, du moment que j’existe, je ne me pose pas trop de questions et je délègue à mon collège toute la prise en charge du commandement.

– Alors je vais vous demandez M. Mental, quel est votre supérieur hiérarchique ?

– ?

– Oui, votre commandement supérieur, celui qui est au-dessus de vous dans la prise de responsabilités.

– Ah, oui, je vois, à ça alors, vous savez vous aussi ? J’ai bien parfois des choses qui se passent en moi, du genre idées nouvelles, inspiration, intuitions parfois, que je souffle à Ego, mais en fait, je n’y suis presque pour rien car ça part tout seul, et là je me rends compte qu’ Ego est effectivement différent, il s’anime, il rit, enfin vous voyez ce que je veux dire, alors moi, ma mission c’est quand-même de le protéger, alors d’une part j’engrange cette nouvelle information et d’autre part, je lui envoie le signal pour qu’il réfléchisse bien, du genre, tu crois que ça va marcher ? Tu crois que tu seras capable ? Comme cela il aura bien pesé les cacahouètes avant de décider de passer à l’action.
Et bien vous ne savez pas quoi, souvent il me suit, il n’écoute pas cette intuition qui est partie toute seule, et donc tranquilles, nous retournons comme avant, moi je trouve cela super, d’être pénard.

– Et vous M. Ego, que pensez-vous de cela ?

– Moi, j’ai bien remarqué qu’il y avait quelque chose qui clochait, car j’ai observé que souvent le résultat est à l’inverse de ce que Mental pensait. Moi, je suis celui qui agit tout de même, qui me situe dans le monde, cependant soit j’en fais trop, soit pas assez.
Je m’explique, soit je suis trop en avant, je prends toute la place et ça me demande beaucoup d’énergie, soit je ne prends aucune place et je me perds.

– Dites-moi M. Mental, pourquoi ceci ?

– Je ne sais pas, on ne me l’a pas appris à l’école. Je dois me débrouiller tout seul, vous croyez que c’est facile vous d’être très performant, de prévoir, d’inventer des usines à gaz, de contrôler, de se défendre, d’attaquer, de chercher des solutions ?

– Moi, ce qui m’habite, et je ne sais pas pourquoi c’est là, ce sont des états d’être très perturbants et changeants dus à Mme Émotions, mais heureusement elle n’est pas prévue à l’entretien d’embauche.

– Mais non au contraire, nous allons lui demander de venir.

– Alors Madame Émotions, comment allez-vous ?

– Bouh, je suis pressée, j’ai peu de temps à vous accorder, car je n’arrête pas une minute.
Je vois qu’il y a ici M. Mental, c’est lui le principal auteur de mon travail incessant.
Je ne sais pas comment il s’y prend, mais à chaque fois qu’il est confronté à la réalité, moi je m’active, c’est idiot hein ?

– Ah oui ? Quel est ce phénomène ?

– Eh bien, comme il se fait des idées sur tout mais qu’elles ne correspondent pas à la réalité, chaque fois qu’il a la réalité en face de son nez, alors moi je m’active, et même lorsque cela correspond, je m’active aussi.
J’ai deux grands volets de compétences, le trouble et le plaisir. Suivant si la réalité correspond à ses pensées, c’est le côté plaisir, si elle ne correspond pas c’est le trouble. Je n’arrête pas je vous dis ! Même que le plaisir cause du trouble, j’y perds mon latin, alors j’envoie des signaux de plus en plus fort jusqu’à mettre Ego au lit ou parterre par exemple, ou changer de taille de vêtement, mais ça recommence tout le temps.

– Bon, Ego, vous ne croyez pas que vous devriez faire quelque chose. Si vous souhaitez venir travailler dans mon entreprise, il va falloir mettre de l’ordre dans tout ça.

Voilà ce que je vous propose, je veux bien vous embaucher car je vous aime bien, mais alors pendant que vous serez en action, vous suivrez une formation permanente, c’est-à-dire en permanence, et je vous garantis que c’est possible.

– Oh, dites-nous comment faire ?

– Et bien déjà vous M. Mental, vous allez considérer que M. Ego n’est pas en danger de mort en permanence, vous devez lui apprendre la PRUDENCE et non LA PEUR. Il y a une différence fondamentale, l’énergie de la peur sera utilisée uniquement pour la prudence, pour maintenir en vie, l’enveloppe qui le contient.
Ensuite, vous allez vous discipliner à ne pas penser et donc créer n’importe quoi sans vous en rendre compte.

– Ah bon, parce que quand je pense je crée ?

– Bien sûr.

– Ça alors ! Vous m’en direz tant ! Remarquez, je réalise que vous n’avez pas tort, c’est vrai qu’Ego vit dans un sacré bordel, excusez-moi du terme ! Moi je suis partant pour apprendre, ça je sais le faire, j’en ai l’habitude.

Donc si j’ai bien compris, je ne vais pas croire tout le temps qu’Ego va mourir. Au fait et pourquoi ça ? Je vois des enterrements tous les jours, il est bien mortel et moi je disparais avec, expliquez-moi pour voir.

– En fait vous n’êtes pas seuls à cohabiter dans le même poupon, certes il y a Mme Émotions et vous deux, mais il y a aussi MM. Cœur et Esprit, et au-dessus d’eux, il y la grande patronne du tout, Mme L’Âme, et même qu’il y a encore quelqu’un au-dessus, mais cela suffira pour aujourd’hui.

– C’est vous qui le dites, moi je ne les ai jamais rencontrés, comment faites-vous pour savoir tout ça ?

– Je le sais de plusieurs manières.
D’abord on me l’a appris car j’ai cherché à m’informer, j’en avais marre de dysfonctionner, pour moi-même, mon entourage et aussi pour la Terre. Je ne trouvais ça pas normal de toujours se crêper le chignon entre nous tous.
Ensuite, j’ai appris à apprivoiser en quelque sorte, mon Ego à moi et mon Mental, et surtout à ce qu’ils ne dominent pas mon Cœur et mon Esprit.
Quand c’est le cas, j’efface la production incessante du Mental au profit de celle du Cœur et de l’Esprit. Ce n’est franchement pas compliqué.

– Pas compliqué ! Tu as une gomme ou quoi ? Et pourquoi on ne me l’a pas dit quand j’étais petit.

– Parce les autres Egos et Mentals venus avant toi et qui t’ont enseigné, ne savaient pas le faire. Ils ont simplement répété ce que les autres Egos et Mentals ont dit avant eux, qui eux-mêmes ont répété ce que les autres avaient dit avant eux et ainsi de suite.

– Mais alors qui c’est qui a commencé le premier à changer les choses ?

– Ceux dont Mme Âme était plus avancée et qui avait déjà fait le travail je vous propose de faire. Ces âmes reviennent faire une ballade parmi nous pour nous éclairer sur ce sujet et nous faire avancer.

– Franchement vous m’épatez !

– Ces personnes avaient par exemple, des capacités qui existent d’ailleurs en chacun de nous, pour avoir de l’intuition, être inspirée, entendre leur petite voix intérieure les guider, et surtout, qui ont su que se diriger avec le Cœur apportait d’avantage de joie et de paix que de raisonner avec un type comme toi.
Elles avaient aussi la capacité de parler avec l’esprit des arbres, des animaux, de la nature et vivaient sainement et simplement.

Donc, M. Mental tu vas comprendre ce qu’il te reste à faire. Tiens, je me mets à vous tutoyer.
Tu vas d’abord accepter puis décider de faire cette formation pendant que tu travailleras dans l’entreprise, oui c’est possible, tu peux très bien travailler et suivre ta formation permanente en même temps.
Pour cela, il te faudra de la volonté, et comme il s’agit d’une formation permanente, tu devras te doter de persévérance. Pour que tu puisses accomplir le travail d’observation que je te demande, c’est-à-dire ne pas croire constamment qu’Ego est en danger et va mourir, alors tu vas pratiquer l’observation de toi-même.

– De moi-même ?

– Oui, absolument, c’est la vigilance à l’égard de ta propre activité. Et surtout, surtout, fais les choses simplement, pas d’usine à gaz, ce n’est pas la peine dans cette formation permanente, de la sim-pli-ci-té !
Bon, ce qu’il y a d’important aussi, c’est que tu dois pratiquer la transparence, car les mensonges et autres tromperies ça ne marche pas dans mon entreprise, tu verras que c’est plus facile que tu ne le crois, pas la peine d’inventer des histoires à dormir debout pour protéger Ego, non juste dire ce qui est.

Ainsi, cela va te conduire à faire connaissance avec l’intégrité, car si tu es transparent et vigilant, tu vas devenir le gardien d’un nouvel Ego tout propre et grâce à ton sens de l’intégrité, tu vas mieux le servir.

– Bouh, dis-donc, cela en fait des choses à faire !

– Oui, mais tu as tout le temps qu’il faut pour le faire, et ce n’est pas tout, mais les conditions d’embauche sont celles-là.
Je disais donc, dans cette formation permanente, tu vas apprendre aussi quelque chose de très performant pour qu’Ego n’aie plus peur de manquer, c’est le partage.
Toi, habituellement, tu lui dis tout le temps, si tu partages ça va te manquer, tu auras moins, et bien non, c’est faux, tu verras que quand tu partageras, cela ne te manquera pas, car tu as déjà ce que tu partages, elle est bien bonne celle-là, hein ?

– Ah oui, je n’avais pas vu ça !

– Et tu verras aussi qu’avec tous les autres Ego vous créerez l’abondance et qu’ils partageront aussi, parce que tu recevras, hé, hé !

– C’est super, je vais devenir un super héros, t’es génial toi comme chef d’entreprise !

– Tut, tut, tut, doucement, ce n’est pas une raison pour te prendre la tête, non, non, tu dois rester dans l’humilité !

– Bon, ça va j’ai compris, je reste à ma place !

– Oui, dans l’humilité et lorsque tu veux entreprendre quelque chose fais-le avec douceur, tu verras, c’est comme de l’huile dans les rouages. Tu vois, ce n’est pas la peine de forcer le passage, en général ça crée de la souffrance, tout en douceur et en lâcher – prise.
Tu n’as pas à tout contrôler.

– Ça c’est une bonne nouvelle !

– Maintenant, je vais te donner une clé qui va te soulager et te mettre au repos de temps en temps.
C’est l’abandon à une intelligence supérieure à la tienne,

– Ah bon, ça existe ça ?

– Eh oui ! Tu dois intégrer que tu ne peux pas tout maîtriser étant donné qu’il y a des aspects de la vie que tu ne pourras jamais contrôler.

– Je commence à voir ce qui se dessine pour ma future tache d’accompagnement d’Ego.

– Attends encore un peu, j’ai presque fini. Tu ne pourras pas bien commencer ta formation permanente si tu ne sors pas de ton cadre.

– Ça je ne sais pas faire, zut !

– C’est vrai que certains comme toi, ont plus de mal que d’autres, mais si tu décidais d’accompagner Ego de manière plus correcte, disons sans être méchant, avec beaucoup plus de compétences, tu accepterais de mieux traiter les informations différentes et innovantes allant à l’encontre de tes croyances bien enracinées en toi.
C’est l’ouverture d’esprit.
Eh ! Tu réalises ce que je viens de dire ? Tu-ouvres-ton-es-prit !
Tu as une commande en toi pour accéder à cette ouverture, il suffit que tu le décides par la volonté et tu vois la boucle est bouclée.

– Astucieux !

– Et alors là mon vieux, tu rentres en relation avec une immensité que tu ne peux pas imaginer d’avance, tu ne cesseras de faire des découvertes magnifiques car tu expérimenteras la connexion, pour le compte d’Ego enfin rétabli.

– La connexion à quoi ?

– Et bien au Tout. Et tu sais ce que tu vas découvrir ? Que nous sommes tous reliés et que ce que tu croyais être séparé de toi, ne l’est pas, car la vie est Une.

– Waouh, que c’est beau. Eh ! Ego, es-tu d’accord pour faire cela ?

– Oui, je me rends compte seulement maintenant avec tout ce que vous avez dit, que j’ai besoin d’autres chefs que toi finalement, M. Cœur, Mme Âme et M. Esprit et tous ensemble ont va s’unifier.

– Vous croyez que l’on en sera capable ?

– Oui, bien-sûr, toujours dans le doute M. Mental !
Je sais que vous êtes abîmés, mais je sais faire pour embaucher des abimés. C’est comme en matière de permaculture, je cultive avec ce que j’ai sous la main, par exemple, bois morts, cartons, crottins, feuilles séchées, coupes d’herbe, paille…et la vie revient.

Vos douleurs, émotions, croyances, souffrances, maladies, révoltes, colères, frustrations, vont être autant de points d’appui pour travailler, pour vous aider à voir où le travail va se situer.

Bon, si cela vous convient vous pouvez signer ici le contrat d’embauche.
Dépêchons-nous car Mme Émotions se tortille dans son coin et je sens une petite larme de lumière qui arrive au coin de son œil.

Et c’est quoi cela ?

Une manifestation du travail du M. Cœur qui vient de se mettre en route et qui vous baigne enfin d’amour.

Sabine Becker

6 juillet 2016

Crédit photo : Laurel et Hardy deux acolytes qui veulent toujours bien faire mais qui malheureusement provoquent beaucoup de catastrophes. Site web http://image.toutlecine.com/photos/l/a/u/laurel-et-hardy-menuisiers…

Ce billet vous a plu, vous aide dans votre cheminement, vous aimez l’open source? Nous vous invitons à nous soutenir en faisant un don à l’association « Les Cercles vertueux – Prendre soin de Soi de l’autre et de la Terre ». Merci.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *