Accueil La Permathérapie PERMATHERAPIE – “Soigner la Terre, c’est soigner l’homme”

PERMATHERAPIE – “Soigner la Terre, c’est soigner l’homme”

 

Billet n°1 –  Première approche –

La permathérapie est un nouveau mot auquel nous allons nous habituer.

Il est encore souligné en rouge dans mon logiciel Word, alors je vais le rajouter à mon dictionnaire.

Nous venons de l’inventer, je dirais mieux, de le créer François et moi, car il porte des concepts qui se marient bien.

La permaculture, est plus qu’une manière totalement naturelle de cultiver,  elle est un changement de paradigme : c’est prendre soin de soi, prendre soin de l’autre et répartir les ressources équitablement.

Qui plus est, elle nous conduit à utiliser ce que nous avons sous la main, à s’adapter au terrain, et à considérer que les déchets sont des ressources.

La permaculture nous invite à observer et penser globalement, à tenir compte de l’environnement et des ressources locales – on fait avec ce que l’on a.

La thérapie, vous connaissez, c’est un ensemble d’approches et de méthodes permettant   d’accompagner les personnes en demande, afin de prévenir, traiter, soigner ou soulager un mal-être, un dysfonctionnement, une maladie.

La thérapie nous amène à considérer la personne souffrante dans sa globalité. On parle alors de soins holistiques car l’intervention porte sur les plans à la fois physique, émotionnel, mental et spirituel.

Le but de la thérapie est de donner à la personne les clés de son autonomie lui permettant de reprendre en main, les rênes de sa vie.

Quel lien entre la permaculture et la thérapie ?

Lorsque je me sens mal, en proie à des peurs, des doutes, des colères, des frustrations, des croyances figées, à un moment ou à un autre, inévitablement, je ne vais pas bien traiter, ni moi-même, ni la Terre.
Si je décidais de prendre soin de moi, alors je me rendrai compte, c’est-à-dire que je prendrai conscience, que j’ai besoin de respirer de l’air sain, de boire de l’eau pure, de manger de la nourriture fraiche et vivante dont je connais l’origine.

Je m’ouvrirai à mes nouveaux ressentis et perceptions, me donnant envie de respecter mon environnement tout autant que moi.

Alors viendra naturellement ma connexion avec la puissance de la Vie, et je sortirai d’un long endormissement.

Mettre les deux mains dans la terre a un effet thérapeutique indéniable.
Se référer pour cela à tout ce qui se fait en matière d’agriculture urbaine, d’introduction des potagers en ville, dans les hôpitaux, les prisons, les écoles, les maisons de retraites, les quartiers HLM.

La permathérapie concrètement c’est quoi ?

– « Potager » en conscience son proche environnement grâce à certaines techniques de permaculture (pas besoin de terrain à soi).

–  Décider de commencer un travail sur soi, c’est sa (r)évolution intérieure, comme disent les Colibris, avec l’aide possible de thérapeutes holistiques ou en groupes (en compagnie de ceux avec qui je potage par exemple).

–  Partager le fruit de son travail, de ses créations, de ce qui aura été cultivé, en soi et dans la terre.

Nous allons mettre en open-source, des outils pédagogiques pour accompagner ceux qui sont intéressés par l’expérience et la pratique de la permathérapie (ça y est le mot n’est plus souligné en rouge sur mon texte!).

Bienvenue aux contributions, exemples, innovations, idées.

Partageons, potageons, dans une co-création toute joyeuse.

Sabine Becker 

13 avril 2016

Crédit Photos: Incroyables Comestibles Besançon – Nourriture à partager dans un parc public.

Ce billet vous a plu, vous aide dans votre cheminement, vous aimez l’open source? Nous vous invitons à nous soutenir en faisant un don à l’association « Les Cercles vertueux – Prendre soin de Soi de l’autre et de la Terre ». Merci.


 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *